Avant de commencer à parler des bases de l'escrime, il est nécessaire de savoir que l'escrime est un sport noble et qu'il est indispensable de savoir respecter son adversaire et son maître d'arme. En s'initiant à l'escrime, les tireurs apprennent cette notion de respect et à contrôler leurs gestes.

Les bases techniques :

Les attaques simples:

- le coup droit
- le dégagement
- le coupé

 

Les attaques composées:

- le une - deux (feinte de dégagement suivi d'un dégagement)
- le doublement (feinte de dégagement suivi d'un contre dégagement)
- toutes les attaques dans lesquelles il y a une ou plusieurs feintes.

 

Les feintes:

Elles sont destinées à faire réagir l'adversaire, notamment à lui faire bouger la main, pour ensuite changer de cible et le toucher.

 

Les parades:

La parade est l'action qui permet d'écarter la lame adverse avec son arme.
Elle est bloquée et prise bras court.
Les principales parades sont:
parades latérales: SIXTE - QUARTE - OCTAVE - SEPTIME
parades circulaires: CONTRE DE SIXTE - CONTRE DE QUARTE

 

Les ripostes et les contre ripostes:

- La riposte est l'action qui consiste à toucher l'adversaire après avoir paré son attaque.
- La contre riposte est l'action qui consiste à toucher l'adversaire après avoir paré sa riposte.
Elles prennent les mêmes noms que les attaques, donc elles peuvent être:
simples ou …………..

 

Les préparations d'attaque:


     l'engagement
C'est lorsque les deux lames se touchent en se croisant, les deux escrimeurs restant avec le bras plié.
Lorsque l'engagement est bien réussi, je dois être protégé de façon à ce que mon adversaire ne puisse pas me toucher en faisant un coup droit.

     le battement
C'est lorsque l'on tape sur l'arme de l'adversaire avant de faire une attaque.
On fait un seul battement avant de faire une attaque et non quatre ou cinq.
On n'est pas obligé de faire un battement avant de faire une attaque.
Le battement se fait sur le haut de la lame de l'adversaire

     la pression
A partir de l'engagement, c'est appuyer latéralement sur la lame adverse puis relâcher pour faire réagir et ensuite attaquer.

     le coulé
A partir de l'engagement, c'est glisser son arme le long de la lame adverse pour le faire réagir et ensuite attaquer.

 

La contre-attaque :

C'est une action qui s'exécute sur une attaque adverse.
Au moment où l'adversaire se fend, j'allonge mon bras pour le toucher en faisant une esquive pour ne pas être toucher par son attaque.

 

Les fondamentaux :

 

La garde (position des pieds) :


La garde (placement général) :

 

Le bond arrière :

C'est un saut en arrière constitué par un déplacement simultané des deux pieds.
Le bond arrière se fait en rasant le sol.

 

Le griffé :

C'est gratter le sol avec la semelle du pied avant (de l'avant vers l'arrière), mais en rasant le sol.

 

La balestra :

C'est un saut en avant qui se termine par un griffé du pied avant simultané avec la pose du pied arrière.
La balestra se fait en rasant le sol.
Elle donne du rythme et de la vitesse à mon attaque.

 

La double marche :

C'est un enchaînement de deux marches ou dans le même temps on repose le pied arrière dans la première marche et on avance le pied avant pour commencer la deuxième marche.

 

La flèche :

C'est une progression vers l'avant avec déséquilibre du corps où le pied arrière passe devant le pied avant.
On doit allonger le bras au début du déséquilibre du corps.

 

L'assaut :

Le combat entre deux escrimeurs s'appelle un "assaut".

 

 

Le salut à l'escrime
Le salut à l'escrime.

HONNEUR AUX ARMES, RESPECT AU MAÎTRE.

Photo hors page Photo hors page Photo hors page Photo hors page Photo hors page Photo hors page